Le mythe des Amazones, femmes guerrières

Publié le : 29 octobre 20215 mins de lecture

Le mythe des Amazones a un charme particulier : certaines personnes pensent qu’elles ont réellement existé. Il existe plusieurs récits historiques, et pas seulement mythologiques, dans lesquels ils sont mentionnés. En fait, ces personnages apparaissent non seulement dans les récits grecs, mais aussi dans des histoires provenant de nombreuses régions du monde.

Des personnages tels qu’Hérodote, Marco Polo et plusieurs pères de l’Église catholique en parlent comme s’il s’agissait d’êtres réels. De même, dans les récits de Christophe Colomb et de Hernán Cortés, il est fait référence à des peuples composés uniquement de femmes guerrières. Ils sont mentionnés dans des endroits aussi divers que la Grèce, l’Iran, la Libye, le Mexique et, bien sûr, dans la région amazonienne entre le Brésil, la Colombie, le Venezuela et le Pérou. Cependant, le mythe des Amazones en tant que tel trouve son origine dans la Grèce classique.

Le mythe des Amazones

Selon le mythe des Amazones, ces femmes étaient des mortelles ordinaires et la version classique les situe dans la région du Caucase. Ce qui les caractérisait était le fait qu’ils avaient formé un peuple habité uniquement par des femmes qui se gouvernaient elles-mêmes et qui aimaient la guerre. Ils apparaissent dans plusieurs passages de la mythologie grecque, face aux grands héros comme Achille et Hercule. Dans tous les cas, ils ont toujours été vaincus par les Grecs, mais ces derniers les craignaient pour leur férocité et leur courage. Comme il fallait s’y attendre, ces femmes ne reconnaissaient, et encore moins n’adoraient, aucun dieu masculin. Le mythe des Amazones dit qu’elles ne vénéraient que la déesse Artémis, qui, comme elles, était une femme libre, amoureuse de la nature, de l’aventure et de la chasse aux animaux.

Les coutumes des Amazones

Les Amazones étaient des femmes hors du commun, qui ne voulaient pas être dominées par les hommes et qui, par conséquent, gardaient des coutumes très strictes à cet égard. On dit qu’à la naissance, leur sein droit a été mutilé pour qu’ils n’aient pas de problèmes à tirer à l’arc. Le mythe des Amazones indique également qu’elles ne permettaient à aucun homme de vivre sur leurs terres, bien que les plus puissantes d’entre elles aient eu des serviteurs. Pour éviter que leur race ne s’éteigne, les Amazones se rendaient une fois par an pendant deux mois là où vivaient les Gargaréens.

Il est dit qu’ils ont eu des relations sexuelles avec elles par la force. Ils ont kidnappé ces hommes et les ont forcés à procréer avec des femmes en âge de procréer. Si une fille naissait, ils la gardaient ; si un garçon naissait, ils l’abandonnaient ou le mutilaient pour qu’il puisse vivre dans leur royaume. On raconte également qu’Alexandre le Grand a reçu la visite de Thalestris, une des amazones, lorsqu’il a conquis une partie de l’Asie. Elle était accompagnée d’une suite de 300 autres amazones et le but était de procréer avec la grande guerrière. Il n’y a aucune certitude quant à la véracité de cette histoire.

Qui étaient les Amazones ?

Dans plusieurs récits, les Amazones sont mentionnées avec leur propre nom. La plus célèbre d’entre elles, sans doute, était Hippolyte, souveraine de ce village de femmes. Elle possédait une ceinture magique qui lui donnait un avantage sur les hommes au combat. Cela lui a été enlevé par Hercule, qui l’a tué dans une bataille…

. Elle était aussi la reine des Amazones et on raconte qu’elle ordonnait de mutiler les mâles à leur naissance, car les estropiés faisaient de meilleurs amours.

. Elle a voyagé sur un navire qui s’est perdu et est arrivée en Italie pour fonder la ville de Clete.

. Fondatrice d’Ephèse.

. Elle était la sœur de la reine Hippolyta. Hercule l’enlève et demande la ceinture d’Hippolyte en échange de sa liberté. Ainsi, elle a été libérée.

. Elle a vaincu les Atlantes, gouverné la Libye et vaincu l’armée des Gorgones.

. Elle était la maîtresse du dieu Arès et la mère d’Hippolyte.

. Elle a participé à la guerre de Troie et est tombée aux mains d’Achille. Apparemment, elle a inventé la hache de guerre.

. Elle était aussi une reine et on dit qu’elle a séduit Alexandre le Grand.

Le mythe des Amazones est l’un des plus répandus, tant en Orient qu’en Occident. Aujourd’hui encore, une enseignante nommée Katerina Tarnovska dirige un groupe dans l’intention de fonder un village de femmes guerrières à l’écart de la civilisation.

Plan du site